Primaires citoyennes du 22 et 29 janvier

Posté le 18/01/2017

Logo Primaire

 

Les primaire citoyennes organisées par le PS et ses alliés sont un moment unique de notre vie démocratique en prévision de l'élection présidentielle. L'enjeu principal en est le choix de la ligne politique du PS et de ses aliés pour les mois de campagne à venir. 

Comme en 2011, tous les sympathisants de gauche sont appelés à se propononcer, ce qui confère une grande légitimité aux résultats du scrutin.

Où voter ?

Un bureau de vote unique sera ouvert les dimanches 22 et 29 janvier de 9h à 19h dans la

Grande salle des Réunions, avenue Maréchal Leclerc. 

Si vous n'habitez pas Pertuis, trouvez votre bureau de vote.

Qui peut voter ?

Pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales de Pertuis ou s'être enregistré sur la plateforme de la Belle Alliance Populaire avant le 25 décembre 2016. Une pièce d'identité vous sera demandé au moment du scutin.


Qui sont les candidats ?

Sept candidats sont en lice : Manuel Valls, Syliva Pinel, Vincent Peillon, François de Rugy, Arnaud Montebourg, Benoit Hamon et Jean-Luc Benhamias.

Vous pouvez lire leurs propositions de foi sur le site des Primaires Citoyennes. Et si vous êtes toujours indécis, le site LeMonde.fr a développé un petit test de compatibilité amusant...

Lire la suite...

Pari reussi pour la solidarite avec les migrants

Posté le 23/10/2016

Belle affluence cet après-midi à la manifestation « anti-FN » à La Tour d’Aigues ! A l’appel d’associations (Bienvenue Sud Luberon, Attac), de syndicats (dont la CGT), des partis politiques de gauche (PCF, Front de Gauche, PS), plusieurs centaines de personnes sont venus dire leur attachement aux valeurs d’accueil de la République. On déplorera l’absence notable des élus et partis de la droite républicaine…

Le maire de Grambois a pris la parole, ainsi que le président de Bienvenue Sud Luberon, pour réaffirmer leur solidarité avec les migrants.

Malgré un car spécialement affrété, la présence de Marion Maréchal Le Pen n’a pas su drainer un public aussi nombreux, familial et festif que celui du rassemblement des forces de gauche.

Lire la suite...

Les valeurs FN ne sont pas celles du Sud Luberon!

Posté le 21/10/2016

Poursuivant sa politique d’amalgames et de refus d’accueil des réfugiés, le FN organisera dimanche 23 octobre un rassemblement à La Tour d’Aigues pour protester contre l’accueil de 60 migrants à Grambois ! Des tracts appelant à la manifestation ont été distribués à Pertuis.

Suite au démantèlement de la « jungle » de Calais, il sera naturellement nécessaire, partout en France, de prendre en charge dignement les réfugiés ayant vocation à faire des demandes d’asile en Europe. Dans ce cadre, 60 personnes, majoritairement en famille, pourraient être logées dans le centre de vacances de Grambois. Cette solution d’hébergement est provisoire et actuellement en cours d’étude. La stratégie du Front National est bien sûr d’user de son pouvoir de nuisance médiatique pour peser sur la décision finale.

Il faut déconstruire, encore et toujours, le discours du FN qui associe abusivement insécurité et immigration. Trop souvent on entend dire qu’accueillir des réfugiés dans une France en crise détériorerait la situation des Français les moins favorisés ! Et pourtant, abandonner les réfugiés à leur sort ne résoudra pas nos problèmes, quels qu’ils soient.

La section du PS de Pertuis tient particulièrement à saluer tous les particuliers et les associations qui ont spontanément proposé d'aider à l'insertion de ces enfants, femmes et hommes qui ne recherchent rien d'autre qu'un environnement décent. Savoir faire preuve d' humanité est un devoir qui dépasse tous les clivages politiques.

La fédération PS du 84, qui s’est récemment engagée en faveur de l’accueil des migrants sur notre territoire, organisera un contre-rassemblement en soutien aux migrants. Nous nous associons à cette démarche et appellons tous les citoyens à venir prouver à Marion Maréchal Le Pen qu’elle n’est pas en terrain conquis dans le sud Luberon !

Un rassemblement est organisé par le collectif Bienvenue Sub Luberon, les partis de gauche (PC, PS), la CGT, Attac, la Ligue des droits de l'homme...

à 13h30 devant l'école Lucie Aubrac

Lire la suite...

La metropole Aix-Marseille et le maire de Pertuis

Posté le 25/04/2016

Dans la "Lettre aux Pertuisiennes et Pertuisiens du 10/03/2016" signée de "Roger Pellenc Maire" (lire le texte sur le site du Pertuisien), parue sur le site de la mairie et dans le "Pertuisien", sont exposées les raisons qui, d'après lui, ont conduit le Conseil Constitutionnel à déclarer légale la métropole "Aix-Marseille".

Le Conseil Constitutionnel aurait donc statué à partir de ces raisons :

  1. "Sous la pression de ses amis du gouvernement, du président du Sénat et du maire de Marseille, le conseil constitutionnel a préféré renier cet article 3, sur l'égalité des citoyens face au suffrage, pour ne pas remettre en cause la monstropole."

C'est une grave accusation qui est ainsi portée contre les membres de ce Conseil qui, pour M. Roger Pellenc, sont à la botte du "gouvernement, du président du Sénat...".

Lire la suite...

Debat de section sur la primaire a gauche

Posté le 17/04/2016

Le 2 mars était organisé en section un débat sur l‘opportunité d’organiser des primaires ouvertes de la gauche dans la perspective de l‘élection présidentielle de mai 2017. Cette initiative fait suite au manifeste publié par un collectif de personnalités mené par l’économiste Thomas Piketty. Une pétition en ligne a recueilli à ce jour un peu plus de 80 000 signatures. Notons que d’autres initiatives intéressantes visent à complètement s’affranchir des partis politiques afin de faire émerger des candidats issus de la société civile et non du sérail politique.

Lire la suite...

Debat sur la decheance de la nationalite

Posté le 31/03/2016

  1. Quelques informations introductives

Définition de la déchéance de nationalité : procédure juridique qui permet de retirer la nationalité française à un national. Elle est l'application de la peine de déchéance qui s'inscrit dans le "droit de la nationalité".

Pour le juriste Paul Lagarde, elle "est la sanction qui consiste à retirer à un individu qui l'avait acquise, la nationalité française en raison de son indignité ou de son manque de loyalisme."

A l'origine, la déchéance ne toucherait que la personne à laquelle la nationalité française avait été accordée.

Origine : cette notion apparaît avec le décret d'abolition de l'esclavage en 1848, qui "défend à tout Français de posséder, d'acquérir, de vendre des esclaves ou de participer au trafic de la chair humaine" sous peine de "la perte de la qualité de citoyen français."

Selon l'historien Patrick WEIL, cette peine n'a jamais été appliquée.

    La législation : nombreux articles du Code Civil traitent de la déchéance qui peut résulter d'un constat ou être décidée par le pouvoir exécutif.

Art. 25 du Code Civil : "L'individu qui a acquis la qualité de Français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française, sauf si la déchéance a pour résultat de le rendre apatride"

    Un peu d'histoire : Durant la 1ère guerre mondiale de 1914/1918, la déchéance de nationalité a été utilisée dans 549 cas.

Durant la seconde guerre mondiale, 2 députés communistes sont frappés de la déchéance de nationalité les 27/01/1940 et17/02/1940, le Conseil d'Etat leur reprochant leur soumission à l'Union Soviétique où ils étaient d'ailleurs réfugiés. Ils resteront apatrides quelques années. Ce sont les derniers cas de déchéance sous la 3è République.

    Par contre, sous le régime de Vichy, 446 Français seront déchus de leur nationalité, pour cause de dissidence. (Rappel : le général de Gaulle, déchu de la nationalité française par décret du 08/12/1940 devient apatride ; il est condamné à mort par contumace).

    En 1944, le gouvernement provisoire en abrogeant l'acte pris en juillet 1940 par Vichy, annule pratiquement toutes les dénaturalisations survenues pendant la guerre. Mais après la Libération, entre 1944 et 1953, 479 déchéances de nationalité sont prononcées à l'encontre de collaborateurs d'origine italienne ou allemande. Par contre, aucun dignitaire français du régime de Vichy ne s'est vu retirer la nationalité française !

    Entre 1989 et 2007, 21 personnes ont été déchues de la nationalité française.

La loi Guigou interdit en 1998 de rendre une personne apatride.

Lire la suite...

Cher Pays de Notre Enfance

Posté le 15/02/2016

Cher Pays de Notre Enfance est une excellente BD-reportage sur les dessous de la 5ème république. Le fil rouge de l’histoire, qui démarre avec le meurtre du juge Renaud en 1975, est le tentaculaire Service d’Action Civique (SAC), organisation proche des milieux Gaullistes de l’époque et dissoute en 1981.

Lire la suite...

La cantine scolaire de Pertuis : rien ne s'amelior

Posté le 07/02/2016

En mars 2009, nous nous élevions contre la suppression du quotient familial dans la tarification des repas. En février 2016 : rien n'aurait-il changé ? Ce serait trop beau !

Le maire suivi par sa majorité a pris une nouvelle mesure : suppression des avantages consentis aux familles nombreuses. En effet, avant 2008, la municipalité de gauche avait instauré un tarif dégressif pour les familles ayant plusieurs enfants mangeant à la cantine. Le maire a certainement jugé que cette mesure allait à l'encontre de sa conception de la solidarité et l'a purement et simplement supprimée !

Lire la suite...

Voeux de l'opposition muncipale

Posté le 27/01/2016

Les voeux du groupe d'opposition Pertuis Ville d'Avenir se sont tenus le mercredi 20 Janvier, salle Maréchal Leclerc.
Le groupe d'opposition est composé de Fabien Perez (PS), Nicole Autin, Eric Banon, Christina Bérard, William Colombard (PS), Soraya Fizazi-Mekdad (PCF) et Rémy Grangeon (PCF).
Tous les élus d'opposition présents ont eu l'occasion de s'exprimer, plus ou moins longuement suivant les affinités, pour présenter leurs voeux aux Pertuisiens, devant un public venus en nombre!

Lire la suite...

Regionales: ne pas voter, c'est voter FN !

Posté le 08/12/2015

Les résultats du 1er tour des régionales 2015 en PACA sont sans appel : le FN est en passe de diriger notre région ! Arrivé en 3ème position, C. Castaner (22.9% à Pertuis) a décidé, en accord avec les consignes nationales du PS, de retirer sa liste afin de faire barrage au FN. Il faut d'abord saluer cet acte courageux qui lui fait honneur ainsi qu'au Parti Socialiste dont la ligne est claire.

Il s'en suit qu'aucun élu de gauche ne sera présent au conseil régional pendant 6 ans... Pour les électeurs de gauche, deux cas de figure peuvent se présenter à l'issue du second tour: ou bien C. Estrosi est perdant face à M. Maréchal-Le Pen, ou bien il devra son élection aux voix de la gauche et en sera, qu'il le veuille ou non, dépositaire.

La seconde alternative est préférable car c'est la seule chance pour les électeurs de gauche d'être représentés un tant soit peu au niveau régional, ne serait-ce que dans un refus commun du FN ! Car il y a encore une différence entre LR et le FN ! Nous n'avons rien de bon à attendre d'une région dirigée par le FN alors que nous saurons rappeler à M. Estrosi qu'il doit son siège à la gauche.

C'est pourquoi nous appelons les militants et sympathisants PS ainsi que tous les électeurs de gauche à ne pas abandonner leur voix dimanche prochain et à faire barrage à l'intolérance et au repli identitaire. C'est la seule manière de donner un sens au désistement des listes de gauche !
Dimanche 13 décembre, ne pas voter, c'est voter FN.

Lire la suite...

Pages : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ 11 ] [ 12 ] [ 13 ] [ 14 ] [ 15 ] [ 16 ] [ 17 ] [ 18 ]